138184567_1826072640884157_3691492554448903688_n

Bienvenu(e) sur cette page « Faire l’expérience de soi »

 

Cette page s’adresse à toutes les personnes qui cherchent :

  • A mettre du sens sur ce qu’elles vivent
  • A transformer leur vie pour la rendre plus alignée et plus vibrante
  • A se sentir ancré(e) et en confiance avec leur vie

 

C’est un beau programme et peut-être vous demandez-vous comment diable je vous aide à atteindre ça. Avant de dire le pourquoi, je vous propose de comprendre pourquoi ce qui devrait être n’est pas.

 

Pourquoi ce qui devrait être n’est pas

Plusieurs automatismes opèrent dans nos vies, et ils opèrent pour toutes les personnes soumises au même inconscient collectif :

  • Nous refoulons notre ressenti et nos émotions et nous en supportons la charge énergétique
  • Nous adoptons des croyances collectives et individuelles qui ne sont pas notre vérité
  • Nous nous mettons en efforts, en contrainte, en contrôle pour nous adapter… sans bénéfice.
  • Notre vie et notre état intérieur subissent ce « reniement » de notre vérité intérieure.

 

Résistance et acceptation de l’expérience de soi

Que ce soit en business ou dans notre vie personnelle, nous avons besoin de réinitialiser notre système de croyances pour nous rapprocher de nous, ce que nous voulons vraiment, et ce que nous ne voulons pas. Car nos émotions, nos anxiétés et nos maladies ne parlent que de ça, finalement.

Ce que nous pourrions résumer en : accepter de faire de l’expérience de soi travers la vie.

Or notre stratégie inconsciente est de fuir les expériences, de les juger ou de les dévaluer comme une preuve de notre insuffisance, de notre inadaptation ou de la malédiction de la vie. Nous n’en sortons donc pas la substantifique moelle, alors qu’elle dit tout de nous (et que nous ignorons encore) : ce que nous avons à évacuer, à libérer, ce dont nous ne voulons plus, ce qui nous contraint, ce à quoi nous aspirons vraiment, ce dont nous avons besoin. Et ce pour quoi nous sommes faits, aussi.

Cette posture de résistance nous amène, dans notre vie, à revivre éternellement les mêmes situations : les mêmes relations, les mêmes échecs, les mêmes difficultés. Jusqu’à ce qu’on comprenne ce que ça dit de notre besoin… ou que quelque chose nous arrête : un burn-out, une maladie chronique, une dépression, une maladie mentale, etc.

Faire l’expérience de soi

Faire l’expérience de soi, c’est regarder chaque difficulté, chaque tension intérieure avec un œil bienveillant et curieux : en quoi est-ce que je fais l’expérience de moi-même à travers ce travail qui me gave, ce client qui paye pas, mon enfant qui me fatigue, cette dispute avec mon conjoint, ce repas avec mes parents, cette discussion avec ma soeur, cette peur de me vendre, cette envie que je ne trouve pas, cette procrastination à faire mon site, etc. Car tout raconte une histoire, l’histoire d’un besoin essentiel et unique dont nous n’avons pas encore pris conscience et sur lequel nous nous asseyons pour faire ce qu’il semble bon de faire…

Mon invitation

Pour faire l’expérience de soi, et rentrer dans la posture inverse à la posture habituelle (et on peut dire que cette dernière n’a pas fait ses preuves !), je vous invite à une démarche tranquille mais convaincue. Elle n’est pas compliquée, mais elle nécessite de tirer plusieurs fils de laine en même temps. Si possible. Car tout est imbriqué.

  • Prendre de la perspective et mettre du sens sur ce que vous vivez personnellement : comprendre ce que vos difficultés racontent de vous et de vos besoins essentiels, capter la croyance qui vous met dans le « je dois », alimenter en énergie ce que vous voulez, et non ce que vous ne voulez pas.
  • Libérer émotionnellement et énergétiquement ce que vous avez refoulé, car ce qui est refoulé pilote notre vie par des manifestations récurrentes : vous rencontrez les mêmes difficultés en boucle. Quand vous acceptez d’être pleinement traversé, les récurrences s’arrêtent.
  • Prendre une perspective plus large pour découvrir les croyances collectives (la matrice) auxquelles vous vous êtes soumis inconsciemment, vous comme les autres. Vous pouvez alors redonner crédit à votre ressenti. Ce point est essentiel pour les personnes hypersensibles qui se posent beaucoup de questions.
  • Donner libre cours à la magie de la vie : générer de la vibration d’envie, oser faire l’expérience de ce que vous voulez, accepter d’avoir peur pour pouvoir se mettre en œuvre, sentir comme la question n’est pas de réussir mais d’expérimenter.

 

Comment ?

Je vous propose une démarche individuelle et collective.

En 2020, j’ai expérimenté la démarche collective avec une dizaine de clients, y compris en y intégrant des pratiques énergétiques et méditatives. Cette phase d’expérimentation a été assez extraordinaire dans tous les sens du terme, et pleine de transformations, de révélations, de prises de pouvoir et de conscience… En 2021, l’idée est continuer sur la lancée en renforçant le parcours pour qu’il soit cadré et facile d’accès.

Je vous propose 4 briques :

  • Un accompagnement individuel
  • Un parcours de textes et ateliers Hypersensibilité & Quête de sens
  • Un cercle de paroles et des journées de stage
  • Une aide à la mise en œuvre de pratiques méditatives et énergétiques

 

aventure
LE PROGRAMME

Pour démarrer

Le coaching Enclenchement est une bonne entrée en matière si vous ressentez des tensions intérieures importantes et que vous avez décidé d’y faire quelque chose. Il est compatible avec le parcours. Il est impliquant personnellement mais il génère une transformation rapide.
Le coaching Enclenchement

Le parcours Hypersensibilité & Quête de sens répond à nos pourquois. Il permet de mettre du sens sur nos tensions intérieures, sur nos vies, sur nos difficultés, sans s’engager forcément sur un travail personnel. C’est vous qui décidez de la mesure. Il est particulièrement adapté si vous vous posez beaucoup de questions et que vous voulez comprendre ce qui se joue entre vous et le monde.
Le parcours Hypersensibilité | Quête de sens.

Si les deux vous parlent, vous pouvez actionner les deux.

 

Pour compléter

Une fois la porte d’entrée actionnée, je vous invite à actionner deux briques complémentaires qui sont selon moi essentielles, mais on n’est pas pressé non plus…

  • Mettre en place une pratique méditative et énergétique régulière dans votre vie
  • Partager des temps collectifs en présentiel : cercle de paroles et journées de stage.
La pratique méditative et énergétique

Pourquoi une pratique méditative et énergétique ?

On ne peut entamer un travail de libération émotionnelle et de conscience durable qu’en créant un espace de connexion à soi quotidien. La libération émotionnelle opère fortement en coaching individuel et en démarche collective, mais l’idée est qu’elle opère à tout moment, quand la tension affleure et que l’émotion est là, prête à se libérer. De même, poser de la conscience pour libérer les nœuds intérieurs opère en coaching ou en échangeant collectivement, mais l’idée est d’entrainer le corps et l’esprit à produire cet état de conscience seul chaque jour, pour que vous n’ayez plus besoin de moi (sinon je vais devenir riche et ça m’embêterait !!).

Réalisée quotidiennement, elle libère les canaux énergétiques, la conscience et la vibration du changement. Bien sûr, aucune obligation, mais c’est une voie à terme. Et vous en sentirez la différence au gré de vos expériences. Une vie sans pratique et avec pratique n’a pas la même saveur. Il faut juste accepter le temps de son installation et de son expérimentation. Quand les bienfaits ont été expérimentés, la motivation devient plus claire.

Notez que la méditation est une source de souffrance et de difficulté pour la plupart des occidentaux. Elle génère beaucoup de culpabilité et d’injonctions, sans qu’on remette en cause la pertinence de l’outil, ce qui forcément, porte la responsabilité sur celui qui n’y arrive pas. Il n’est pas question de vous faire passer par cette phase. Car votre difficulté est normale. Il est impossible de prendre plaisir à la concentration sur soi quand on a passé un temps infini à contrôler l’énergie des émotions en nous. Nos pensées, nos émotions, notre corps ne sont pas (encore) prêts pour cet apaisement, ce focus, et il n’y a pas de mal à ça. Le mal serait de s’obstiner à demander un apaisement là où il est clairement impossible de cette façon, pour l’instant.

  • La clé, en particulier pour la pratique méditative, est de ne surtout pas essayez de vivre autre chose (un apaisement, une zénitude) que ce qui est là en nous. La résistance à ce qui nous traverse rend la méditation ardue. Apprendre à ne pas résister la rend plus fluide et plus agréable : ne pas résister à l’émotion, au mental, aux sensations, aux perceptions, à l’inconfort. C’est tout un apprentissage, et pourtant, une fois que c’est vu, ça vient tout seul.
  • La libération de l’énergie est aussi une clé essentielle. Nous avons un réservoir extraordinaire d’énergie en nous et nous la refoulons, nous tentons de la contrôler depuis l’enfance (ou l’adolescence). Cette énergie non exprimée, non utilisée et refoulée nous étouffe et nous « bouffe » intérieurement. Essayez de contrôler un flux d’eau, de vent, de boue, et vous serez débordé. Non seulement vous ne l’utilisez pas dans votre intérêt mais vous vous épuisez à essayer de contrôler ce qui est déjà parfait et n’a pas besoin d’être contrôlé. Le yoga kundalini et les respirations actives nous aident à fluidifier nos canaux et à remettre la machine en marche. Et quand l’énergie circule, vous avez alors accès à votre ressenti, à vos émotions, à vos sensations. Bref, vous êtes guidé et vivant. Le côté positif, c’est que ça marche instantanément !

Pour les pratiques, je vous invite à rejoindre le groupe Facebook dédié pour retrouver les ressources de pratique :

  • Le Yoga Kundalini (avec Indigo Yoga et Yoga Alegria) et les respirations actives (vidéos et live)
  • Les méditations guidées (enregistrements) et les méditations par mantra (en live les matins à 8:30)

Tout est gratuit, sauf le yoga kundalini (à voir avec les deux assos). Je vous aide dans le cadre du suivi individuel à choisir vos pratiques, et comprendre ce qui opère pour vous, ce que vous pouvez tester, et pourquoi ça résiste parfois en vous.

 

Donner libre cours à la magie de la vie

C’est ce que vous faites déjà si vous êtes indépendant. C’est poser de l’intention, oser l’expérimentation, vivre ce que vous avez à vivre. Je vous propose des ateliers découvertes et des expérimentations, vous pouvez tester vos envies, business ou non, demander des avis, créer des expériences pour vous et es autres.

Cette partie là est en projet et en expérimentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

6 + 2 =

Publier des commentaires