Jusqu’à il y a 3 ans, toute ma vie a été orientée sur l’entrepreneuriat. En mai 2018, après de lourdes insomnies, j’ai entamé une pratique méditative intense. J’ai après quelques mois eu une sorte de montée de conscience. Est-ce que la pratique méditative ou était-ce juste écrit ? Je ne sais pas. Dans cette « montée », il s’est passé beaucoup de choses en moi.

J’ai découvert que la stratégie et l’aspect technique de l’entrepreneuriat n’avaient aucune importance. Ce qui comptait était l’alignement intérieur et c’était toute une aventure d’y travailler.

J’ai découvert que la réussite d’une entreprise, c’est bien, mais finalement, c’est la découverte de soi le plus kiffant.

J’ai découvert que dans mon hypersensibilité, il y avait une grande puissance. Mais que mes croyances, mes injonctions intérieures (dont j’ignorais tout) m’empêchaient de m’y connecter et surtout de l’exploiter, de la mettre au service.

J’ai compris aussi que tout était système et énergie. Que tout était expérience, et que la seule question finalement, était de savoir si on choisissait de mettre de la conscience sur nos expériences, ou pas. Et donc de libérer l’énergie de nos blessures. Et que pris comme ça, une fois qu’on a capté les règles du jeu, la vie devient carrément plus intéressante, plus excitante, et plus créative…

 

Mon parcours

J’ai fait du droit, j’ai vécu en Guinée, en Islande, au Danemark, et mon parcours salarié à été compliqué. J’étais hors cadre. Je ne suis jamais restée très longtemps quelque part.

Je suis indépendante depuis 2011.

L’entrepreneuriat a été pour moi un vrai chemin de traverse. Je n’aurais jamais rien découvert sur moi sans entreprendre. Sans me confronter. Sans être confortée aussi à ce point, par mes clients, par les gens que j’impacte, comme nous le faisons tous quand nous nous proposons d’aider les autres. Et c’est chouette, toute cette énergie qui circule entre nous et les autres dans l’entrepreneuriat…

 

Mon envie

Aider à libérer l’énergie, autoriser, déminer les croyances, les injonctions intérieures, se sentir en conscience, se sentir vivant.

Ce qui signifie peu ou prou remettre en cause notre matrice civilisationnelle…

Et donc derrière, revenir aux besoins essentiels de l’humain.

Ce qui revient à les identifier. Vraiment.

Gwenn-Houédry3-250x300