Libérer l'énergie intérieure

Un espace d’écoute profonde

 

“La clarté ne naît pas de ce qu’on imagine le clair, mais de ce qu’on prend conscience de l’obscur.” Carl Gustav Jung.

 

L’espace d’écoute profonde est un espace pour écouter notre âme et ce qu’elle dit en nous.

Notre âme se manifeste de deux façons : en attirant les expériences qui nous confrontent, et en générant les émotions qui nous indiquent que quelque chose a besoin d’être entendues.

C’est le tiraillement entre ce que « ça » dit à l’intérieur et ce que dit notre mental (consciemment et inconsciemment) qui génère la souffrance. La conscience, par le ressenti, nous libère. Elle nous dit qui nous sommes vraiment et elle autorise les émotions à se libérer.

Quand nous procédons ainsi, nous pouvons alors ressentir une puissante vague d’énergie nous traverser. Le mouvement intérieur a lieu, et nous le savourons souvent sur plusieurs jours…

A travers nos montées de conscience successives, nous découvrons alors que la source de notre mal-être n’est jamais, comme nous pouvons le croire, notre insuffisance ou la malédiction de la vie, mais ce que nous croyons de nous. Et évidemment ce que nous avons emmagasiné énergétiquement et émotionnellement à travers les années et qui nous étouffe tant.

 

Les symptômes quand nous n’entendons pas notre âme

Quand notre vérité intérieure est refoulée, quand malgré nous nous contrôlons l’énergie, celle des émotions, celle de la conscience, celle de notre flux vital, nous développons des symptômes variés et riches qui démontrent à quel point l’humain est capable de multiples carapaces en réagissant pourtant à la même source de souffrance.

Nous sommes :

  • Hypersensible, débordé par nos émotions
  • Anxieux, angoissé, phobique.
  • Procrastineur, incapable de bouger ou finaliser
  • En burn-out, fatigué quotidiennement
  • Insomniaque, compulsif, en addictions variées
  • Malade chroniquement
  • Autiste asperger,
  • Bipolaire, dépressif
  • Etc.

Comprendre refoulement et affleurement

Si la question vous intéresse, cliquez ici, sinon passez à la suite !

Refoulement et affleurement

La notion de refoulement est importante pour comprendre notre mal-être. C’est ce que cherche la psychothérapie d’ailleurs : aller chercher le refoulé dans l’inconscient, car c’est de ce passage de l’ombre à la lumière que nous retrouverons un bien-être.

Le refoulement est une émotion, une blessure dont l’énergie n’a pas été totalement libérée. Elle reste alors dans notre corps, et s’associe généralement à une croyance, sur nous, sur les autres, sur la vie, qui l’empêche de se libérer.

Le refoulé a cette chance de nous apparaître quand une expérience nous appuie à un endroit sensible. Un conflit, une tension avec quelqu’un, une sensation d’impuissance dans notre travail, un mal-être par rapport à notre vie, une frustration… Or cette expérience négative n’est négative que par l’écho qu’elle génère en nous, car elle nous appuie sur un point sensible, bien caché au fond de nous. Je l’appelle un affleurement et c’est l’occasion de libérer quelque chose en nous qui nous bloque, bien protégé en général par une croyance, consciente ou inconsciente. Quand nous identifions une croyance inconsciente, nous ressentons un soulagement extraordinaire. C’est souvent le cas des personnes hypersensibles dont les croyances ne sont pas faites pour les protéger mais pour prendre la responsabilité de toutes les expériences négatives qu’elles ont vécues, comme si elles étaient toujours en faute (je suis insuffisant, je ne mérite pas, etc). Parfois une croyance au contraire nous protège, comme une carapace (c’est la faute des autres, je suis victime, etc), et alors nous résistons avec toute la force de notre mental à son identification. Dans ces moments là, nous ne sommes pas toujours prêts à dissoudre notre croyance, et cela viendra plus tard, quand les expériences négatives se seront suffisamment accumulées pour que la souffrance soit suffisante pour abandonner contrebalancer le bénéfice de la croyance…

Mais évidemment, une émotion ne disparaît pas parce qu’on la refoule. Elle reste là et son énergie avec. Et comme notre part mentale ne veut pas la laisser pleinement s’exprimer (et se libérer, comme le font naturellement les enfants), elle va se manifester par un autre biais : de l’anxiété, du stress, de la fébrilité, de l’angoisse, de la compulsion, de la dépression (etc.). Et quand ça ne suffit pas, elle se manifeste par le corps (insomnies, maladies chroniques, maladies mentales).

Pour nous libérer de l’affleurement de cette énergie refoulée, nous avons besoin d’aller explorer ce qui affleure en nous au moment où nous ressentons un mal-être. Car dans ce ressenti à l’instant T, que nous attribuons souvent à des faits concrets extérieurs ou à notre nature trop sensible, nous retrouverons l’écho d’une émotion plus ancienne, enkystée, d’une croyance qui empêche cette émotion de se libérer naturellement. Ainsi, au moment même où vous lisez ces lignes, vous avez probablement des émotions qui vous travaillent, et probablement les attribuez-vous à la situation actuelle. Or probablement ce que vous ressentez n’est que l’écho d’une émotion plus ancienne, refoulée. Ce que nous vivons actuellement est donc, pourrait-on dire, uniquement « destiné » à nous libérer d’une émotion « originelle » (voir Situations récurrentes – Quand l’émotion originelle nous aveugle).

 

Toutes les thérapies cherchent la même chose

Toutes les thérapies et les techniques énergétiques alternatives cherchent la même chose : libérer de l’émotion, donc de l’énergie, libérer les croyances, dissoudre le mental, amener plus de conscience, faire circuler l’énergie. Et tout est bien.

La psychothérapie fait le choix de laisser la personne s’exprimer librement jusqu’à ce qu’une émotion et/ou une croyance se libère. La limite qu’on peut y trouver, c’est que cette méthode peut prendre beaucoup de temps. Car dans le flux de mots qui sort de nous, c’est d’abord notre mental qui s’exprime, c’est à dire la part résistante à l’émotion. Nous faisons du mieux que nous pouvons mais nous ne pouvons pas décider de squizzer le mental par notre simple volonté (si tant est que l’on sache que c’est le but). En revanche, le psychothérapeute peut nous y aider de façon plus ou moins active.

Les pratiques énergétiques font le choix de libérer directement l’énergie des émotions. On peut alors avoir peu de choses à faire, juste sentir et laisser le thérapeute faire son œuvre. C’est le cas pour les somatopathes, les énergéticiens, le reiki, bref, toutes les techniques énergétiques. Elles fonctionnent, et il me semble qu’elles fonctionnent d’autant plus quand l’émotion est ressentie pleinement au moment où l’énergie se libère, quand il y a un « effet » émotionnel.

La force de l’écoute profonde

Libérer les émotions en permettant leur accueil conscient est un grand privilège. Car l’accueil nous permet de comprendre la source de notre souffrance.

Quand les mots viennent de notre moi profond et non du mental, celui qui s’exprime la plupart du temps et régit nos pensées, un flux d’énergie les accompagnent. Ce flux nous libère. Il nous transforme. Il nous fait avancer dans la déconstruction de ce que nous avons cru être, pour nous révéler à ce que nous sommes vraiment.

Pour écarter le mental dans cet espace, nous avons besoin de le sécuriser. C ‘est ce que permet la présence. Et c’est pour cela que nous ne pouvons souvent le le faire seul.

Dans l’espace d’écoute profonde se crée une résonnance énergétique avec votre âme. Vous en recevez la vérité, car votre énergie et vos émotions me donnent ce que vous avez besoin d’entendre.

 

3 espaces

Vous pouvez prendre RDV par email gwenn@la-piste.fr ou tel 06 26 94 33 97 ou par le formulaire de contact.

kelly-sikkema-KCPyaTeiUsM-unsplash

Séance à distance

 

Une plongée intérieure sur 1h à 1h30 pour mettre de la conscience sur ce qui bloque et en libérer l’énergie. Au menu : écoute du ressenti et guidance pour capter la puissance de qui vous êtes.

Cet espace est proposé en visio, à prix libre. Il est ouvert à tous.

Diète chamanique

Retraite en flux libre

 

Une journée en retraite à la campagne pour se reconnecter à soi, ressentir son intérieur, respirer, et se mettre en conscience.

La journée est informelle, elle passe par de la discussion, des temps de marche, de pratique parfois, et une forte résonnance émotionnelle avec votre âme. C’est une journée d’immersion énergétique puissante.

Pour réaliser une retraite, il est nécessaire d’avoir réalisé au moins une séance d’écoute profonde, mais on peut en discuter. La journée peut avoir lieu à saint-germain-sur-ille, ou chez vous (vous prenez en charges les frais de trajet). Le tarif est en conscience (entre 30 € et 100 € selon vos revenus).

Méditation libre

Adolescents

 

Je propose ici un espace d’écoute aux adolescents, pour :

  • Comprendre leurs expériences, relationnelles, sociales, scolaires
  • Comprendre le pourquoi de leurs émotions, apprendre à les libérer
  • Comprendre le pourquoi du monde qui les entoure, la réalité des autres
  • Redonner crédit à leur intérieur, se faire confiance
  • Ne plus être en dépendance vis à vis des autres
  • Se sentir plus libre, moins en contrôle
  • Trouver ce qui les anime vraiment

Cet accompagnement s’adresse particulièrement aux adolescents HP et/ou en phobie scolaire.

La séance dure entre 1h à 1h30. Le prix est libre et la séance a lieu à Saint Germain sur Ille (Le Chemin Renault, 35250 Saint-Germain-sur-Ille).

A partir de quel âge ? 12 ans, voir avant (m’interroger).

Pour échanger ou prendre RDV : gwenn@la-piste.fr ou tel 06 26 94 33 97 ou par le formulaire de contact.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires